Immobilier
11 Mars 2022 à 11h42 - 108

Que faire de la trésorerie qui dort sur votre compte ?

Business, Idea, Growth, Business Idea

Avec l’inflation galopante des dernières années, en particulier à l’issue des diverses crises qui se succèdent depuis 2020, il devient primordial de placer son argent dans des produits qui rapportent. En effet, il vaut mieux éviter de conserver de l’épargne dormante et de plutôt songer à la faire fructifier. C’est en fonction de vos attentes et de votre profil que vous pourrez opter pour la meilleure solution. Toute une large gamme de produits de placements est proposée sur le marché et sont groupés en deux principales catégories : les placements à capital garanti et ceux risqués.

 

Les placements à capital garanti : toujours intéressant ?

Si vous êtes peu enclin aux risques, il vaut mieux opter pour ce type de placement. Soulignons toutefois qu’ils rapportent peu. De plus, leur rendement devient de moins en moins intéressant, en passant de 1.5 % il y a 5 ans à 0.8% en moyenne, voire moins pour certains d’entre eux, depuis la survenue de la crise sanitaire et économique de 2020. Ce sont par exemple les produits bancaires tels que les livrets et l’assurance-vie en fonds en euro.

En revanche, l’immobilier demeure un placement sûr et pérenne, et dont le rendement semble se maintenir. La « pierre-papier » est la plus intéressante, en particulier les fameuses sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), puisque leur rendement non seulement est élevé (4.31% en 2021), mais tient également la route malgré l’économie en récession. Ces actifs peuvent d’ailleurs être souscrits par tous, et non uniquement aux grandes fortunes, en raison de leur ticket d’entrée accessible à tout portefeuille. Ainsi, les particuliers tout comme les entreprises peuvent librement placer ce type d’actifs dans leur patrimoine. C’est également le cas pour les organismes de placement collectif immobilier (OPCI) mais qui sont un peu plus volatils. Ceux-ci sont basés sur de l’immobilier et diversifiés avec une certaine part de liquidités et de valeurs mobilières.

 

Quid des placements à risque ?

Si vous acceptez de vous exposer à un certain niveau de risque de perte en capital, vous pouvez opter pour des actifs à rendement beaucoup plus intéressants. Ce sont par exemple les produits d’épargne à support en unités de compte, les produits boursiers (action, obligations et leurs dérivés), de même que la majorité des placements atypiques. Ces derniers sont beaucoup moins connus et nécessitent une parfaite maîtrise de leur fonctionnement ainsi que de leur marché avant d’investir. Ainsi, ils sont réservés aux investisseurs avisés. Ces placements atypiques sont par exemple les suivants : les œuvres d’art, le vin, les métaux précieux, les forêts, les terres rares, les voitures de collection.

 

Bien choisir son horizon de placement et diversifier

Attention au choix des produits par rapport à votre horizon de placement, puisque certaines seront souscrits sur le court ou le moyen terme, tandis que d’autres se conservent sur le long terme. Il est avant tout important de définir cet horizon de placement, en même temps que votre profil et votre niveau de tolérance aux risques.

Par ailleurs, les conseillers spécialisés dans la gestion patrimoniale recommandent le plus souvent la diversification de votre portefeuille. Pour cela, vous pouvez choisir les différents critères de segmentation : par horizon de placement comme nous l’avons vu ci-dessus, par type de produit (risqué et à capital garanti) et par opérateur exploitant. Cela, toujours en considérant votre propre profil. La meilleure manière de réussir cette diversification est d’ailleurs de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI), dont les conseils sont taillés sur mesure. C’est celui-ci en effet qui maitrise le fonctionnement et le marché pour chaque produit.

Actualités

  1. 19 Mai 2022Quoi étudier et comment répartir les investissements immobiliers ?59
  2. 26 Mars 2022Les règles à suivre dans le choix d’une agence immobilière122
  3. 18 Fév. 2022Comment rédiger un contrat de location pour les vacances ?177